Mutinerie village - voyage au pays des néo-humanistes

February 25, 2019

 

 

Mutinerie Village est le genre de lieu où l’on ne sait plus si c’est la nature environnante ou si ce sont les rencontres avec ses habitants qui nous inspirent le plus. Lieu dit de « co-working »/« co-living », ce tiers-lieu rural est une expérimentation à ciel ouvert de permaculture humaine. Fuyant Paris et son air pollué, j’ai eu le bonheur de m’y évader quelques jours la semaine dernière.

 

 

Avant même d'être sur place, Elodie nous transmet la chaleur du « village » au téléphone pour régler les détails du séjour ; puis le jour J, elle vient nous chercher, avec Adrien, autre free-lance, à la gare de la Loupe qui se situe à une dizaine de kilomètres -,1H30 de train environ depuis Montparnasse - sur le créneau du matin de 10H30 ou du soir de 18H30. En arrivant quelle émotion : un grand soleil réchauffait les vertes prairies et les bois dorés qui entourent Mutinerie Village ; le domaine, qui compte plusieurs bâtis, dont les logements, espaces de co-working et maker-space, se niche dans 45 hectares de nature sous toutes ses coutures : rivière, bois, sous-bois, vergers, potager, collines, grands champs… Un terrain d’expérimentation à ciel ouvert pour les explorateurs néo-ruraux que sont les frères Van den Broeck à commencer par William avec qui j’ai eu la chance de discuter et de pratiquer la permaculture.

 

 

En effet, non contents d’avoir créé la Mutinerie à Paris, l’un des premiers co-workings à succès, et au passage de casser les codes du "travailler ensemble", les frères Van Den Broeck ont comme nombre d’entre nous, senti à l'approche de la trentaine l’envie irrésistible de mise au vert.

Du coup, les frangins mutins se sont lancés il y a 5 ans dans ce projet pionnier d’un lieu de travail partagé à la campagne. Or, il y avait dans la famille depuis 4 générations un joli domaine dans le Perche jusqu'ici mis en location ; déjà l'arrière grand-père avait voulu se prévoir un coin de verdure où, au besoin, vivre de manière autonome ! (voir plus bas le lien vers toute l’histoire du lieu). Jolie histoire donc puisque ce sont les arrière petits-fils qui ont entrepris de faire de cet espace privilégié un endroit d'expérimentation et de ressourcement pour une vie "green" et connectée, attirant de nombreux citadins chaque année.

 

 

Le "village" reçoit les free-lances à un tarif jour super attractif de 50€* mais aussi les groupes dans le cadre de séminaires d'équipes ou formations, avec pour clients des associations, des start-ups ou de grandes entreprises (tarif adhoc).

L'aménagement intérieur est simple, malin et coquet, mention spéciale pour l'aménagement de l'étage avec des chambres aux jolies teintes et textiles. Partout des petits mots malins guident le visiteur, on se sent tout de suite à la maison, chacun mène sa barque et choisit de travailler,  de se faire un thé, emprunter un tapis de yoga, partir en footing...quand bon lui semble.

Et si l’écrin de verdure dans lequel se blottit Mutinerie Village est ultra ressourçant, c’est véritablement la qualité des rencontres qui fait véritablement la magie du lieu. Quel plaisir de découvrir avec Antoine C., designer, et Damien, étudiant ébéniste, le studio/maker-space Superlipopette qui produit des objets déco et des meubles localement !

 

On discute aussi des envies, des projets avec les tenants du lieu, Clémence et Antoine, mais aussi les copains des alentours qui gravitent autour du village. Cette tribu conquérante a quitté Paris pour s'installer dans le Perche, partageant les valeurs de retour à soi, d'entrepreneuriat et de vie au contact de la nature. J’y ai ainsi rencontré Aurélie graphiste et fleuriste événementielle (normal !), Adriana en transition tricot-couture-nature après avoir été dans la Finance, et enfin Marie qui développe son activité en « paysages comestibles ». Chacun chacune d’entre eux mériterait une interview dédiée pour raconter son parcours inédit et nouvel équilibre. Bien sûr on sent que ce n’est pas un long fleuve tranquille, qu’il s’agit de rien lâcher, mais c’est aussi des gens qui peuvent décider, quand le soleil est là, de laisser leur activité en pause et d’aller faire une longue balade dans la campagne !

 

 

Travailler ensemble, cuisiner, jardiner, discuter, … la Mutinerie Village c’est une sorte d’abbaye de Thélème 2.0 (je reprends l’analogie du blog Mutinerie), un lieu d’expérimentation où l’émulation des rencontres participe d’un monde alternatif naissant, juste et abondant, joyeux et ouvert.

Moi qui suis à cheval entre les générations X et Y, entre deux mondes, celui de l’entreprise et celui de l’écologie, partagée entre mon envie de nature et mon ancrage urbain, cet endroit est une graine d’espoir et d’inspiration dans le chemin de transformation que je vis à mon échelle et que vivra nécessairement notre société.

 

Un nouveau port d’attache pour dynamiser un élan de vie créatif, reprendre confiance dans l’avenir, et vivre le collectif dans la joie. Mutinons, butinons !

 

 

 

 

* Tarif 50€ pour couchage en dortoir / 65€ en chambre individuelle pour les free-lances ; pour les entreprises et groupes demander un devis sur le site ou en appelant.

 

 

Pour en savoir plus :

http://village.mutinerie.org/

http://mutinerie.org/coworking-2/

http://superlipopette.net/

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

on the front page

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

recent posts
Please reload

archives
Please reload

topics
Please reload

follow le nouveau M
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • LinkedIn Social Icon
  • Pinterest Social Icon
le nouveau M logo bold N&B.jpg

avec Elsa Nédélec

SARL Elsa Nédélec

Paris, France

elsa.nedelec@lenouveaum.fr

  • Facebook - Le nouveau M
  • Instagram - Le nouveau M
  • LinkedIn - Elsa Nédélec
  • Twitter - Elsa Nédélec

© 2019 par LenouveauM - Logo Loïc Cerou

Photo Alys Thomas - Icons : Freepik - Gregor Cresnar